Chargement en cours
06.jpg
05.jpg
01.jpg
03.jpg
04.jpg
02.jpg

Biographie

Thomas KiefferC’est lors d’une jam  avec un batteur et bassiste dans un bar « The Station » à Carrboro  lors de sa tournée américaine en Caroline du Nord que Thomas envisage de rejouer à nouveau sur scène avec un groupe après plus de dix ans de concerts  en solo avec ses loopers en ouverture de Jerry Lee lewis, Chuck Berry, Gary Moore, Canned Heat, Scorpions.  

WEDe retour en France il compose les titres qui constituent  ce nouvel album « We’ll touch the line »  imprégné des influences de la scène américaine  comme Band of Horses, Ryan adams, Bon Iver, Thomas maquette  et enregistre  avec  Nicolas Uhlen (Me as the Devil, Nic-U)  à la batterie et aux chœurs dans le studio de l’autre regard  à Paris, le line-up idéal est constitué : Elise Humbert (violoncelle), Gino Monachello (Osh) à la guitare électrique, David Obeltz (Scapin, The Moon Drivers) à la basse et aux  Chœurs, Stéphane Escoms ( Mr Yaz, Charlie Winston) aux claviers, la suite des enregistrements se déroulent  dans les studios du Music Academy International de Nancy sous la houlette de Jean-Paul Rigot ainsi qu’en Allemagne à Heidelberg pour les parties de Pedal Steel et resonator joué par Uli Rohde. Murielle Schreiber (to thème) posera sa voix sur trois titres, David Florsch du groupe Ozma au saxophone et  Fabrice Toussaint au trombone donneront l’esprit de la nouvelle Orléans au titre Brooklyn Booze. « Well touch the line » sera comme le précédent album mixé par le talentueux David Husser  (Depeche Mode, Indochine, Mylène Farmer) qui transcende Onze titres de Folk rock mélancolique, mélodique, sensible et sincère. 

photo 2.JPG
photo 1.JPG
photo 3.JPG
photo 5.JPG
photo 4.JPG
photo 2.JPG
photo 1.PNG
DSC_0259.JPG
photo 1.JPG
photo 3.JPG
DSC_0253.JPG
galerie-gd-img18.jpg